La langue doit pouvoir permettre de parler des nouvelles réalités, matérielles et non matérielles (concepts, faits de civilisation, etc.). Elle doit en effet suivre l'évolution du monde, car une langue qui n'évolue pas est une langue morte. Parmi les procédés de création lexicale, Pruvost (2003: 118) distingue ceux qui relèvent d'une "matrice interne", dont la dérivation, la composition, la siglaison et la troncation, du seul procédé de "matrice externe": l'emprunt. Celui-ci s'inscrit ainsi dans les phénomènes de lexicogenèse permettant à la langue d'emboîter le pas aux changements de société. Le développement des techniques modernes, souvent d'invention étrangère - songeons, par exemple, à l'émergence des nouvelles technologies -, l'accroissement des échanges matériels et humains empêchent le français comme toute autre langue de vivre en autarcie (Mitterrand 1992: 67). De plus, les langues ne connaissent pas de frontières, les mots sont "voyageurs" (Treps 2003). En même temps, l'influence des sources étrangères doit être ramenée à sa juste mesure, derrière, par ordre d'importance, les phénomènes de dérivation, composition, sigles et abréviations (Mitterrand 1992: 72). Toutefois, ces évidences sont loin d'être partagées. Du XVI siècle à nos jours, de Henri Estienne (1578) à Etiemble (1973) nombreux sont ceux qui ont élevé leur voix contre le recours aux mots étrangers. Certains ont même agité le spectre d'une disparition de la langue française sous l'action exercée par l'italien d'abord, et par l'anglo-américain ensuite. C'est en particulier sur cette crainte de voir le français se dissoudre dans le 'franglais' que nous allons nous attarder dans le présent article. Le français serait-il devenue un 'sabir atlantique'?

The English patient: les emprunts et la politique linguistique française face aux anglicismes / Devilla, Lorenzo. - In: ANNALI DELLA FACOLTA' DI LINGUE E LETTERATURE STRANIERE DELL'UNIVERSITA' DI SASSARI. - ISSN 1828-5384. - 4:2004 pubbl. 2007(2007), pp. 147-168.

The English patient: les emprunts et la politique linguistique française face aux anglicismes

Devilla, Lorenzo
2007

Abstract

La langue doit pouvoir permettre de parler des nouvelles réalités, matérielles et non matérielles (concepts, faits de civilisation, etc.). Elle doit en effet suivre l'évolution du monde, car une langue qui n'évolue pas est une langue morte. Parmi les procédés de création lexicale, Pruvost (2003: 118) distingue ceux qui relèvent d'une "matrice interne", dont la dérivation, la composition, la siglaison et la troncation, du seul procédé de "matrice externe": l'emprunt. Celui-ci s'inscrit ainsi dans les phénomènes de lexicogenèse permettant à la langue d'emboîter le pas aux changements de société. Le développement des techniques modernes, souvent d'invention étrangère - songeons, par exemple, à l'émergence des nouvelles technologies -, l'accroissement des échanges matériels et humains empêchent le français comme toute autre langue de vivre en autarcie (Mitterrand 1992: 67). De plus, les langues ne connaissent pas de frontières, les mots sont "voyageurs" (Treps 2003). En même temps, l'influence des sources étrangères doit être ramenée à sa juste mesure, derrière, par ordre d'importance, les phénomènes de dérivation, composition, sigles et abréviations (Mitterrand 1992: 72). Toutefois, ces évidences sont loin d'être partagées. Du XVI siècle à nos jours, de Henri Estienne (1578) à Etiemble (1973) nombreux sont ceux qui ont élevé leur voix contre le recours aux mots étrangers. Certains ont même agité le spectre d'une disparition de la langue française sous l'action exercée par l'italien d'abord, et par l'anglo-américain ensuite. C'est en particulier sur cette crainte de voir le français se dissoudre dans le 'franglais' que nous allons nous attarder dans le présent article. Le français serait-il devenue un 'sabir atlantique'?
The English patient: les emprunts et la politique linguistique française face aux anglicismes / Devilla, Lorenzo. - In: ANNALI DELLA FACOLTA' DI LINGUE E LETTERATURE STRANIERE DELL'UNIVERSITA' DI SASSARI. - ISSN 1828-5384. - 4:2004 pubbl. 2007(2007), pp. 147-168.
File in questo prodotto:
File Dimensione Formato  
Devilla_L_Articolo_2007_English.pdf

accesso aperto

Tipologia: Versione editoriale (versione finale pubblicata)
Licenza: Non specificato
Dimensione 202.77 kB
Formato Adobe PDF
202.77 kB Adobe PDF Visualizza/Apri

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11388/264114
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact