«Variantes palatalisées et affriquées en français parlé hexagonal: quel statut sociolinguistique pour quel destin?»