Cocconeis intermedia Héribaud & Peragallo: nouvelles informations sur la morphologie et l’écologie d’une espèce de diatomée peu connue / Lai, G. G.; Ector, L.; Jütner, I.; Padedda, B. M.; Wetzel, C. E.. - 1:1(2019), pp. 40-40. ((Intervento presentato al convegno 38ème colloque de l'Association des Diatomistes de Langue Française tenutosi a Metz, France nel 10 – 12 settembre 2019.

Cocconeis intermedia Héribaud & Peragallo: nouvelles informations sur la morphologie et l’écologie d’une espèce de diatomée peu connue

Lai G. G.;Padedda B. M.;
2019

L’espèce Cocconeis intermedia a été décrite et illustrée en 1893 par Héribaud & Peragallo. Elle a été trouvée comme diatomée fossile dans des échantillons prélevés dans des dépôts situés à Randanne, Ponteix et Verneuge en Auvergne (département du Puy de Dôme, Massif central, France). La forme minor de l’espèce, également décrite par Héribaud & Peragallo dans la même région (dépôts à Randanne), ne diffère selon les auteurs que par sa taille plus petite. Cocconeis intermedia a ensuite été mentionnée comme étant une variété de Cocconeis placentula (Cocconeis placentula var. intermedia Héribaud & Peragallo) dans certains livres floristiques classiques et ce taxon a été rarement cité dans la littérature. Certaines études ont signalé sa présence dans les diatomites du district de Terrebonne en Oregon (USA) et, plus récemment, comme forme vivante dans les eaux peu profondes des écosystèmes de la mer Noire et de la mer d'Azov et dans les sources thermales et minérales du Pamir en Tadjikistan. À ce jour, les détails morphologiques et les préférences écologiques de cette espèce n’ont pas été documentés. Cocconeis intermedia a été récemment observée dans une petite source thermo-minérale appartenant aux eaux thermales de San Saturnino (Sardaigne, Italie), connues depuis l’époque romaine sous le nom de Aquae Laesitanae. Elle était présente dans six échantillons prélevés sur différents substrats en été 2016 et en hiver 2017 et elle était surtout abondante dans l’épiphyton en été (abondance relative = 13,3%) et dans l’épilithon en hiver (abondance relative = 10,6%). Nous présentons des détails morphologiques supplémentaires de l’espèce avec des images en microscopie optique et en microscopie électronique à balayage et de nouvelles informations sur son écologie et sa distribution spatiale et saisonnière en Sardaigne.
Cocconeis intermedia Héribaud & Peragallo: nouvelles informations sur la morphologie et l’écologie d’une espèce de diatomée peu connue / Lai, G. G.; Ector, L.; Jütner, I.; Padedda, B. M.; Wetzel, C. E.. - 1:1(2019), pp. 40-40. ((Intervento presentato al convegno 38ème colloque de l'Association des Diatomistes de Langue Française tenutosi a Metz, France nel 10 – 12 settembre 2019.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11388/227991
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact